Des boucles en marguerite pour sillonner la Brenne à cheval !

Au sein du Parc naturel régional de la Brenne, une multitude d’itinéraires équestres a été aménagée, pour les cavaliers et pour les meneurs sur des variantes, afin de proposer une immersion sur ces terres authentiques via des boucles en marguerite. 

Des randonnées accessibles

Les boucles équestres en marguerite proposent aux cavaliers des excursions à la journée autour d’un hébergement. Cette solution d’hébergement offre ainsi aux pratiquants : 

  • un confort de séjour,
  • une opportunité de découvrir un environnement naturel sur plusieurs jours sans se soucier de l’intendance exigée lors d’un voyage sans retour chez l’hébergeur, 
  • une occasion de s’initier à l’itinérance pour les cavaliers débutants ou amateurs de Pleine Nature, 
  • un échange avec les hébergeurs implantés au milieu du Parc naturel régional et, plus globalement, du territoire, qui vient enrichir l’expérience.

Pour ne rien manquer de la Brenne

L’offre de randonnée en marguerite permet ainsi des séjours équestre riches de découvertes en plein cœur du Parc Naturel Régional de la Brenne, site naturel remarquable et pays des mille étangs.

Ce dernier propose, en lien avec son réseau d’hébergeurs, aux cavaliers de s’évader au départ de structures d’hébergeurs du réseau local sur trois boucles thématiques à la journée de trente kilomètres en moyenne.

Certains de ces hébergements bénéficient de la Marque Valeurs Parc naturel régional valorisant la gestion durable de leur structure, la qualité de restauration de l’hébergement et de  l’accueil. 

> Accéder au site du PNR de Brenne
> Accéder à la Marque Valeurs Parc naturel régional

PNRBRENNE_Nicolas Van Ingen-PNR Brenne (5)

La Grande Brenne

Plusieurs structures sont situées au nord du Parc ou à proximité immédiate, là où les étangs, prairies et sous-bois sont prédominants. A cheval, le cavalier peut alors apprécier cette richesse et appréhender au mieux la nature grâce à une approche discrète. Par exemple, le circuit “Le marais de l’Ozance et l’étang Vieux par les chemins de sable” propose de belles allées boisées. 

La petite Brenne

Elle compte aussi des étangs mais moins nombreux avec un manteau forestier plus important. Les parcours à cheval traversant ces zones boisées conduisent le cavalier au plus près de l’Anglin, véritable fil conducteur. Cette rivière serpente à travers un paysage vallonné de bois et de bocage avant de frayer un passage entre les falaises calcaires en aval de Mérigny pour rejoindre Angles-sur-Anglin, un des plus beaux villages de France. Les passages à gué, les chemins plus escarpés par endroits rappellent la proximité du Massif Central. Les parcours à cheval sont ici plus sportifs.

Sur le sentier “Terre crue, terre cuite”, les pas des chevaux font écho à ceux transportant autrefois la terre et le bois pour alimenter les tuileries. 

Le Pnr de la Brenne ©Nicolas Van Ingen-Pnr Brenne
Le Pnr de la Brenne pour les cavaliers et les meneurs ©Nicolas Van Ingen-Pnr Brenne

Les brandes, les landes en Brenne

La lande, ou Brande en vieux français, est un milieu spécifique avec la plante emblématique éponyme, la bruyère à balais. La brande a été utilisée pour de nombreux usages notamment agricoles : fabrication de balais, confection de clôtures, couvertures pour le petit bâti d’élevage, drains agricoles de faible profondeur, litière…

Des landes à Callune, Ajonc d’Europe et Genêt à balais s’étendent sur les terres pauvres, accompagnées parfois du Prunellier, de l’Aubépine épineuse. On distingue particulièrement : la lande humide qui est rare et diffuse, localisée aux endroits détrempés, ou encore la brande caractéristique du paysage, ainsi que la lande sèche à Bruyère cendrée.

Les étangs emblématiques

Des parcours vous emmènent alors au plus près du Blizon, l’étang du Sault, l’étang Montiacre, l’étang de Bellebouche, l’étang des Vigneaux… permettent au cavalier et au meneur, en fonction des périodes, d’observer les différentes espèces d’oiseaux tels que : la guifette moustac, la mouette rieuse, le grèbe à cou noir, le héron cendré, la grande aigrette, le héron pourpré… Et en période de migration, à l’automne : le chevalier combattant, la barge à queue noire ou la grue cendrée sont de passage ou hivernent. Les canards ne sont pas en reste.

A cette saison commencent également les pêches d’étangs et ce jusqu’aux mois de février/mars. Ces pêches au filet sont un véritable spectacle. 

Les pêches d’étangs en Brenne ©Nicolas Van Ingen-Pnr Brenne
Les oiseaux de la Brenne ©Nicolas Van Ingen-Pnr Brenne

En suivant la Creuse

Cette rivière offre une ligne de rupture paysagère entre le nord et le sud du Parc.

En amont du Blanc, la Creuse serpente dans une plaine alluviale bordée de coteaux boisés. En aval, elle est bordée par des falaises calcaires dont les abris sous roche ont été occupés par l’homme pendant la Préhistoire. Les plateaux sont recouverts des prés maigres.

C’est tout un écosystème et une Histoire qui se poursuit le long de la Creuse avec :

  • à l’ouest les bords de Creuse révélant aux cavaliers et meneurs un éminent patrimoine culturel et naturel avec l’abbaye bénédictine de Fontgombault visible durant le parcours équestre “Les bords de Creuse à Fontgombault”,
  • à l’Est de la vallée un mixte entre forêt, sous-bois et coteaux,
  • au sud-est, à proximité de l’ancien château de la commanderie, les cheminements à travers la forêt sur le sentier équestre  ”Entre bois et forêt, à la recherche de l’ancienne commanderie” dessinant un jeu de piste à l’ombre des arbres, ces derniers servant à la confection de tonneaux de cognac,
  • Au nord-est, les coteaux offrant aux cavaliers des points de vue sur la vallée tandis que les anciennes loges de vigne témoignent du passé viticole de la région.

En aval de l’Anglin

La vallée se referme et, au plus près de la rivière, le rocher de la Dube se dresse et fait face à d’autres falaises calcaires comme peuvent le voir les cavaliers lancés sur l’itinéraire “En suivant l’Anglin à cheval”.

L’ancienne voie ferrée réhabilitée permet désormais aux cavaliers et aux meneurs de basculer dans le Poitou pour rejoindre en bord de Gartempe, l’abbaye de Saint-Savin inscrite à l’UNESCO.

Enfin, un peu plus en amont, la confluence de l’Anglin et de la Benaize offre un parcours surprenant rappelant une ambiance de montagne.

La Brenne à Cheval ©C.MOUTON-CRT CVL

En savoir plus sur la Brenne à cheval 

Le Parc naturel régional de la Brenne propose un maillage d’itinéraires équestres variés entre coteaux, vallées, étangs, sous-bois, patrimoine historique… tout autant d’intérêts touristiques qui raviront les cavaliers de passage, que ce soit à la journée ou sur plusieurs jours !

Le Parc a référencé à ce jour 12 hébergements touristiques répartis sur l’ensemble du territoire pouvant accueillir sur plusieurs jours les cavaliers à la découverte de cette mosaïque de paysage et la variété du patrimoine naturel, culturel et bâti.

> Rendez-vous sur GeoCheval.com, la carte interactive des itinéraires équestres en France, pour en savoir plus sur les itinéraires équestres en Brenne et dans les autres Parcs naturels régionaux !